un petit tour

le 26 février, à Mc Leod Ganj-Dharamsala

Publié dans India
Nous sommes partis avant-hier de Shimla par un froid mordant.

Nous avons roulé presque 6h, pour arriver à Mandi, en entier!

Oui, nous étions dans un bus dans lequel le chauffard roulait ...vite.

J'aime les montagnes.

Leurs courbes.

Leurs couleurs.

Mais qui dit « montagnes », dit « routes de montagnes ».

Et ça j'aime moins.

Beaucoup moins.

Je n'étais franchement pas à l'aise, j'ai du prier tous les Dieux de la Terre !

Le bus était brinquebalant, et malgré les nombreux virages avec un big précipice en contre-bas, le mec roulait comme un taré! J'aurais aimé le calotter cet imbécile!

mandi

,

,

,

,

,

,

,

,

,

,

,

,

,



Bref après 120km, nous sommes arrivés à Mandi où se déroulait le festival en l'honneur de Shiva.

De nombreux cortèges défilaient dans la rue et le soir un concert de chanteurs indiens nous a cassé les oreilles jusqu'à minuit....

Effectivement la musique indienne qu'on écoute partout n'est pas variée du tout et au bout de 30 minutes tu n'en peux plus!

J'aime pourtant l'ambiance qu'elle donne dans les bus ou les tuk-tuk....

Nous avons dormi dans la chambre la plus pourrie qu'on ait eu depuis le début.

En résumé sous les moisissures, gloups!

,

,

,

,

,

,

,

,

,

,

,

Ce matin, nous avons plié les sacs et le ventre creux on est allés à la gare routière.

Où nous avons pris un 1er bus pour Palempur (4H30, 80km et 88rs), bus local lent, qui s'arrête tous les 300m, mais dont le chauffeur était bon conducteur.

Puis nous avons pris un 2eme bus pour Dharamsala (1H30, 35km et 30rs), avec 2 bananes dans le bide pour tout repas.

Puis un 3eme bus pour Mc Leod Ganj (30min, 10km et 9rs)......


Effectivement, nous connaissons plus le nom de Dharamsala (prononcez DharamCHala) où habite le Dalaï Lama, mais c'est à Mc Leod Ganj que se tient le quartier tibétain.

Perchée à 1770 m, la ville (environ 20.000 hab) est entourée de montagnes plus ou moins hautes. Sur certaines, la neige a soupoudré les sommets.

C'est franchement joli comme endroit.

Le vert dans les arbres, le gris-marron des montagnes, le bleu du ciel et les couleurs des drapeaux à prières font un mélange merveilleux.

Il y règne pourtant un climat un peu tendu.

En raison du nouvel an (qui n'a pas été fêté, comme je le disais il y a quelques jours), il y a, sur la place un sitting de moines. Dans les petites rues, sont affichées de nombreux tracts sur le Tibet....

En tous cas, il y a plus de tibétains ici que d'indiens.


C'est en 1949 que le gouvernement communiste chinois a décidé de « libérer la population Tibétaine opprimée » en étendant la souveraineté de l'empire du Milieu, sur le Tibet.

La même année, l'armée chinoise a marché sur Lhassa, inaugurant une politique brutale qui fit plus de 1millions de victimes tibétaines et envoya de nombreux hommes dans les camps de travail.

En quelques années, + de 90% des institutions religieuses y ont été détruites.

C'est en 1959, que le 14eme Dalaï Lama, Tenzin Gyatso, s'exila en Inde où on lui « donnait » un territoire: Mc Leod Ganj.

Depuis de nombreux tibétains ont suivi ses traces à travers l'Himalaya.

Chaque année encore, de nombreux tibétains fuient leur terre à travers les hautes montagnes et ce, toujours en hiver pour éviter d'être vu.

Il y a ici un petit Lhassa qui doit être + tibétain que le vrai Lhassa.

Si Dalaï Lama souhaite obtenir l'autonomie sur le Tibet dans le calme et la sagesse, la nouvelle génération est plus violente et « critique » la façon de faire de son souverain.


On croise donc ici de jolies têtes aux pommettes hautes, des anciens à la peau burinée, et de nombreuses personnes arborant un bonnet, un pull portant le drapeau du Tibet....

Je ne peux m'empêcher d'imaginer le passé de ces personnes... Les plus anciens ont, pour sur, franchis la barrière des montagnes, mais quand est-il des plus jeunes. Certains sont nés ici de parents exilés. D'autres ont fuit il y a peu et doivent garder sur eux de nombreuses séquelles psychologiques.

C'est une curieuse sensation que d'être ici.

Hima parle des petit-bétains et est content avec son drapeau du Tibet....

Je n'y crois pas mais je crie tout de même : FREE TIBET !

commentaires {1} - Ajouter un commentaire
Publié à 02:40, le 26/02/2009, McLeod Ganj
Mots clefs :


petit souvenir de ste énimie!

le précipice que l'on voit sur la photo me fait penser aux gorges du tarn et à la frousse ressentie en regardant en bas
malgré la conduite irréprochable du chauffeur!sans commentaire!

Anonymous - 10:16 - 28/02/2009


Page précédente Page suivante
une petite balade vers la nature, le vert, le bleu.... Voyager au grand air, faire découvrir à nos 2 croquettes d'autres horizons, profiter ,prendre son temps ....


Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Album photos
Mes amis

La carte des lieux visités





Derniers articles
- un an après et des brouettes....
- quelques mois après...
- photos
- encore des photos!!!!!!!!!!!
- De retour.....



Rubriques
- avant le départ
- Hima
- India
- Népal
- Roumanie

Newsletter

Saisissez votre adresse email